Recevez notre newsletter !



Le Best of Se Canto TV
1585 vues
00000  (0 vote)
1036 vues
00000  (0 vote)
1282 vues
00000  (0 vote)

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          


La maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est caractérisée par des tremblements, de la raideur dans les muscles et une lenteur des mouvements.



Quelles sont les causes de cette maladie ?

La maladie de Parkinson
Pour l'instant, sa cause exacte demeure inconnue. Les facteurs héréditaires joueraient un rôle très mineur dans son développement. La maladie apparaît généralement de manière progressive et insidieuse et souvent, sans raison apparente.
Si on en connaît peu la cause, en revanche, son mécanisme est connu depuis fort longtemps. Un médecin anglais, James Parkinson a décrit cette maladie en 1817. La maladie de Parkinson est liée à la dégénérescence de cellules nerveuses du cerveau qui produisent de la dopamine. La dopamine est un agent chimique appelé neurotransmetteur, c'est-à-dire qu'il sert de messager entre les cellules nerveuses responsables du contrôle du mouvement.





Comment se manifeste la maladie de Parkinson ?

Les symptômes de la maladie de Parkinson sont très variables. Personne n'est atteint de la même façon. Il est donc difficile pour une personne atteinte de cette maladie de se comparer à une autre. Les symptômes peuvent également varier chez une même personne selon le moment de la journée. Le stress et la fatigue ont généralement pour effet d'augmenter l'intensité des symptômes. Un des premiers symptômes est souvent une micrographie, c'est-à-dire que l'écriture de la personne se modifie. Elle commence à écrire en pattes de mouches, avec de très petites lettres. Lorsque la maladie est installée, d'autres symptômes peuvent apparaître.

Les principaux symptômes de la maladie de Parkinson

Tremblements : Les tremblements débutent d'un seul côté du corps et ils affectent la main, le bras ou la jambe. Avec le temps, ils atteignent les deux côtés du corps. Les tremblements apparaissent quand la personne est au repos et disparaissent lors de mouvements volontaires. Le stress et la fatigue augmentent les tremblements.

Rigidité (hypertonie) : La rigidité est une augmentation de la raideur ou du tonus des muscles au repos. Cette rigidité musculaire est responsable, entre autres, de l'apparence figée du visage des personnes souffrant de cette maladie. La rigidité peut occasionner de la douleur et de la fatigue musculaire.

Dyskinésie : La dyskinésie fait référence à la lenteur et à la maladresse des mouvements. Les gestes délicats sont difficiles à réaliser. Certains mouvements, comme se lever d'une chaise, sont difficiles à initier. Il peut également se produire des arrêts brusques au milieu d'un geste : la personne se fige tout à coup, pendant quelques secondes ; elle a alors l'impression d'avoir les pieds collés au sol.

Instabilité de la démarche : La démarche de la personne atteinte de la maladie de Parkinson est très typique : elle aura tendance à se pencher vers l'avant, les genoux et les coudes fléchis, et à marcher à petits pas traînants, sans balancer les bras. La personne se tournera en bloc en faisant de petits pas de côté, accélérera rapidement le pas, comme si elle perdait l'équilibre vers l'avant ou reculera sans raison.

Hypophonie : Le ton de la voix est monotone et affaibli. Ceci peut entraîner des problèmes de communication, notamment lors des conversations téléphoniques.

Dysphagie : Avec la progression de la maladie, la personne peut éprouver de la difficulté à avaler. Elle s'étouffe plus facilement avec de la nourriture solide.

Constipation : La constipation est un effet secondaire de la prise des médicaments.

Perte de poids : La perte de poids est fréquente chez les personnes souffrant de la maladie de Parkinson. Cette perte est liée à la difficulté à avaler, à la dépression et à l'énergie dépensée lors des tremblements.

Dépression : Environ 40% des personnes atteintes de la maladie de Parkinson souffrent de dépression. La dépression peut être liée à l'annonce du diagnostic ou à un déséquilibre chimique au cerveau. L'absence d'expression du visage causée par la rigidité accentue l'apparence triste de la personne.

Les maladies de la personne âgée | La personne âgée en établissement | Les établissements d'hébergement